La fleur et le papillon, (classe de GS Maternelle)

La ville de Châtenay-Malabry organise depuis 2009, en partenariat avec l’inspection académique des Hauts-de-Seine, le Prix Littéraire des Écoles.

Dans le cadre de cette manifestation, la médiathèque de Châtenay-Malabry m’a demandé d’organiser un atelier dirigé vers des classes de Grande Section Maternelle autour de l’un des livres en compétition : Le fil d’Alexandre Calder de Sieb Posthuma aux Éditions Sarbacane.

Dans ce livre, on voit Alexandre Calder jouer avec son fil comme un enfant qui gribouille. Il lui donne toutes les formes qui lui passent par la tête, dont celles de fleurs. Mon propre travail de sculpteur consistant à détourner « l’objet livre » pour le transformer en un univers onirique, j’ai fait se rencontrer les deux approches artistiques en une seule création.

Les fleurs réalisées en fil de fer par les enfants ont toutes 4 pétales afin de respecter les 4 couleurs de Calder et si du texte apparait (des « écritures », comme on aime à le dire avec gourmandise à cet âge-là) c’est que leur sève est porteuse de mots et d’histoires. Signes qu’elle va puiser dans le terreau du livre où chaque fleur a poussé. De même, les papillons ont les ailles recouvertes du texte qu’ils ont butiné. Le fil de fer qui les soutient a conservé, quant à lui, la trace de leur vol poétique…

 

Ce projet aura concerné 6 classes de GS Maternelles des écoles de Châtenay-Malabry, ainsi que le public le jour de la remise du Prix Littéraire des Écoles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités